Architectures embarquées

Aujourd’hui, les capacités offertes par les architectures hardware dans le monde de l’embarqué sont extrêmement variées et sophistiqués : des processeurs multi-coeur, incluant des coeurs de différents types (hybrides), de processeurs configurable (FPGA), des coprocesseurs intégrés et dédiés à des fonctions de sécurité ou certains types de calculs tels que des moteurs hardware accélérant le cryptage ou l’exécution de réseaux de neurones. De plus ces architectures hardware propose aussi des modes de fonctionnement et de gestion d’énergie avancés.

Cette hétérogénéité tant au niveau du processing que de la gestion du transfert des données (inputs/output) entre divers processeurs rend l’exploitation de ces nouvelles plateformes hardware fort complexes. Du côté logiciel, malgré la multitude de capacités en terme de systèmes d’exploitation, d’abstractions du hardware, de langages et outils de programmation, une programmation appropriée de ces plateformes ne reste accessible qu’aux experts. Hors, le défi est justement de faciliter la programmation de plateformes hétérogènes par des développeurs logiciels sans expertises ou même, compétences particulières en développement embarqué.

Le CETIC dispose de compétences avancées pour aider à la conception d’architectures hardware innovantes qui répond aux exigences spécifiques des applications et des algorithmes concernés en terme de performance, d’efficacité énergétique et de coût.

Grâce à ses projets de recherche tels que PSOPP, POLCA, TANGO ou M@SSCOT, le CETIC continue développer une expertise de pointe pour accompagner ses partenaires académiques et industriels à :

  • Caractériser et comparer les performances des architectures hardware (benchmarking)
  • Maîtriser la programmabilité des architectures hardware complexes en mettant en oeuvre et adaptant des modèles de programmation, en exploitant et étendant des frameworks ainsi qu’en développant des outils d’aide à la conception de haut niveau et d’automatisation.