PRIMa-Q

Gestion de projet orientée risque

PRIMa-Q vise à prototyper un outillage d’aide à la gestion des risques rencontrés par les PME aux seins de leurs projets afin d’identifier l’apparition de risques, de les quantifier et d’anticiper au mieux leurs conséquences dans des contextes complexes. Il proposera aussi des interfaces adaptées à leur utilisation et intégration par les PME.

PRIMa-Q

Gestion de projet orientée risque

PRIMa-Q vise à prototyper un outillage d’aide à la gestion des risques rencontrés par les PME aux seins de leurs projets afin d’identifier l’apparition de risques, de les quantifier et d’anticiper au mieux leurs conséquences dans des contextes complexes. Il proposera aussi des interfaces adaptées à leur utilisation et intégration par les PME.

Objectifs

Les problèmes de gestion de projet sont notoires et la cause de nombreux échecs, retards ou dépassements de budget. Le problème n’est pas restreint aux PME mais les conséquences peuvent rapidement leur être très néfastes voire fatales.

L’objectif du projet est d’aider les PME à mieux maîtriser ces risques dans des contextes complexes (projets multiples, ressources partagées, présence d’incertitudes...). Le projet s’ancre sur les besoins des PME actives dans le domaine manufacturier mais avec une perspective plus large et une attention particulière à la composante IT, qui est de plus en plus présente et délicate à gérer.

Résultats

L’outillage proposé permettra aux PME d’identifier l’apparition de risques, de les quantifier et d’anticiper au mieux leurs conséquences dans un contexte complexe comportant des projets multiples, des ressources partagées et un certain degré d’incertitude. Cet outillage se basera largement sur des techniques spécifiques d’optimisation maîtrisées par le CETIC, notamment via l’outillage OscaR. Il comportera aussi une interface adaptées à l’utilisation et intégration par les PME.

Valeur ajoutée

Les PME disposeront d’une meilleure capacité de gestion de projet, ce qui favorisera leur croissance. Des études ont démontré un accroissement notable du respect des budget et délais, entre 80 et 90% (au lieu de 50% en moyenne) et un gain d’efficacité de l’ordre de 15%. L’outillage pourra être utilisé en direct par des PME suffisamment mature ou via un écosystème de sociétés de services qui peuvent s’approprier l’outil notamment via le comité des utilisateurs ainsi que via sa diffusion Open Source.