Les IDEES du CETIC pour la Wallonie

Projets du CETIC dans le cadre de la nouvelle programmation FEDER

Les IDEES du CETIC pour la Wallonie

Projets du CETIC dans le cadre de la nouvelle programmation FEDER

Comme annoncé dans la presse, le gouvernement wallon a publié les projets retenus dans le cadre de la programmation FEDER 2014-2020. Parmi ceux-ci, dans l’axe recherche, on retrouve un portefeuille porté par le CETIC, appelé « IDEES », et des projets dans lesquels le CETIC participe au sein d’autres portefeuilles.

Cap vers le futur !

Le CETIC a porté un portefeuille de projets dans le cadre de la nouvelle programmation : « IDEES ». Celui-ci a pour partenaires les universités de Namur, Mons et Liège.

Ce projet est centré sur le concept de « Future Internet » (Internet de Demain), un concept qui rassemble de nombreux acteurs de l’innovation au niveau de l’Europe, afin d’exploiter les progrès très significatifs réalisés récemment dans l’industrie du logiciel. L’internet de demain, c’est exploiter les ressources informatiques toujours plus importantes (traitement, stockage), les connexions à haut débit, les multiples services accessibles via Internet, les objets connectés, tout en permettant un usage intuitif, impliquant et protégeant l’utilisateur (business ou citoyen).

IDEES compte 3 projets organisés selon un cycle de vie continu : les fondations technologiques, la co-innovation et les pilotes industriels. Les fondations technologiques visent à développer, améliorer et complémenter des briques informatiques innovantes utiles aux entreprises. La co-innovation concerne les méthodes et outils permettant d’accélérer l’intégration de ces innovations dans des preuves de concept. Les pilotes industriels s’intéressent à démontrer la valeur des résultats obtenus, en collaboration avec les industriels dans des cas d’utilisation concrets.

Le CETIC a également une forte implication dans le Hub créatif de Charleroi (Bubble Hub). Une première phase d’un an a été entamée via le programme Creative Wallonia, mais sur le long terme, c’est ce projet FEDER qui portera l’initiative.

Le CETIC est impliqué dans le portefeuille « Usermedia » porté par l’UCL, le CETIC étant actif dans le projet « Cloudmedia ». Celui-ci exploitera au maximum les outils du « Cloud » en support de la production de médias pour des usages innovants.

Finalement, le CETIC participe aussi dans le portefeuille « Digistorm » porté par l’université de Mons, via le projet « DigiMIR ». Ce projet porte sur le « Multimedia Information Retrieval », et le CETIC, se basant son expérience de collaboration avec les entreprises, va permettre d’évaluer les technologies novatrices développées pour répondre à des besoins du tissu industriel.

De plus amples informations suivront concernant ces différents projets au fur et à mesure de leur démarrage. Une attention particulière a été portée par la taskforce qui les a évalués concernant leur impact en termes économiques. Cet aspect restera central dans le cadre de l’exécution des projets de cette nouvelle programmation.

Un peu d’histoire

Les fonds structurels alloués au Hainaut lors de la programmation « Phasing Out Objectif 1 » ont permis en 2001 la création en Wallonie d’un centre de recherche appliquée (agréé) actif dans le domaine des TIC : le CETIC. Lors de cette programmation, le CETIC a entamé sa croissance et ses collaborations dans deux directions : renforcer les liens avec l’écosystème régional, en particulier les nombreuses PME du secteur, et établir une présence sur la scène européenne.

Le CETIC a été très actif lors de la programmation « Objectifs de Convergence » (2007-2014), avec ses projets CE-IQS, CELLAVI, et eHealth for Citizens. Il a aussi participé dans les projets d’autres centres de recherche notamment les projets SINUS et Biomanufacturing.

A la fin de cette seconde programmation, le financement acquis via les fonds structurels représentait environ un quart des rentrées du centre. Le CETIC a renforcé ses collaborations fructueuses avec de nombreuses entreprises wallonnes et a acquis une reconnaissance forte à l’échelon européen sur ses thématiques cibles. En quelques années, le CETIC est en effet parvenu à établir des relations avec de nombreux acteurs de la recherche en Europe. Le CETIC a pu se positionner parmi les centres de recherche appliqués en informatique actifs en Europe, et par ce biais être une courroie de transmission vers les acteurs locaux.