Le CETIC en quelques mots

Le CETIC a été créé en 2001 à l’initiative de l’Université de Namur (UNamur), de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) et de l’Université de Mons (UMons). Il s’est établi sur le site de l’Aéropole de Charleroi. Le CETIC entretient des relations privilégiées avec les différents laboratoires universitaires de la région, permettant de maintenir ses équipes au cœur des progrès de la recherche.

Financé à sa création dans le cadre des fonds FEDER (Phasing Out Objectif1), le CETIC a très rapidement élargi son horizon en participant aux programmes cadre européens de R&D, aux programmes de recherche régionaux, et aux Pôle de compétitivités) (Plan Marshal) dès leur création en 2005.
Le CETIC a également développé ses collaborations avec les entreprises. Depuis 2004, le CETIC est reconnu par la Wallonie en tant que "Centre de Recherche agréé". L’un des principaux critères lié à l’agrément est la capacité d’autofinancement du centre, indicateur de l’apport de celui-ci au bénéfice des entreprises.

Une mission internationale… pour un rayonnement régional

A travers son portefeuille de projets et ses activités de transfert de technologie, le CETIC collabore activement avec des leaders technologiques ainsi que des industriels, tant au niveau régional qu’européen, accélérant le transfert technologique au profit des entreprises belges.

Les équipes d’experts du CETIC sont en effet actives dans des projets régionaux, en particulier dans le cadre du Plan Marshall pour le développement économique de la Wallonie. Ils ont par ailleurs positionné le CETIC en tant que leader de plusieurs projets internationaux et dans de nombreux projets des programmes-cadres européens.
Outre le partenariat dans le cadre de projets de recherche collaborative, le CETIC accompagne les entreprises dans leurs initiatives d’innovation, d’amélioration de produits, procédés ou services, et réalise notamment des prestations de conseils technologiques ou méthodologiques, d’élaboration de prototypes, démonstrateurs ou études de faisabilité.
En vue de renforcer la compétitivité et le leadership de la Région wallonne, le CETIC stimule donc la recherche, offrant un support IT aux entreprises afin de leur permettre d’adopter les technologies avant-gardistes, d’innover plus rapidement, gagner du temps et de l’argent, et répondre aux nouveaux besoins.

Innovation

Le CETIC articule ses activités autour de thèmes d’innovation : les défis techniques auxquels font face les entreprises :

  • Systèmes Cyber-physiques : systèmes où des éléments informatiques collaborent pour le contrôle et la commande d’entités physiques
  • Cyber Sécurité : les moyens techniques nécessaires et mis en place pour assurer la sécurité de systèmes d’information
  • Les Intelligences Artificielles concernent les théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence
  • Edge Computing : approche qui consiste à traiter les données à la périphérie du réseau, près de la source des données, typiquement entre des capteurs et le traitement des informations qu’ils génèrent

Les chercheurs du CETIC font progresser leurs expertises d’une manière coordonnée pour aligner les résultats tant conceptuel que dans le développement d’outils informatiques, afin de répondre à ces défis techniques globaux :

  • Ingénierie basée sur les modèles, permettant de gérer la complexité rencontrée tout au long du cycle de vie de systèmes utilisant du logiciel
  • Systèmes distribués basés sur les modèles, visant à assurer l’intégration et déploiement continus de solutions logicielles dans ces architectures distribuées
  • Ingénierie des données, visant à gérer toutes les données à disposition des entreprises au moyen d’infrastructures de gestion des données scalables et évolutives
  • Analyse des données, afin de les transformer en information à haute valeur ajoutée
  • Algorithmique et Optimisation Combinatoire, visant à améliorer la prise de décision sur des problèmes complèxes, avec de bonnes performances
  • Connectivité des objets, permettant de mettre en œuvre l’internet des objets, au coeur des transformations dans plusieurs secteurs et domaines d’application notamment, smart-building, industrie 4.0 et eSanté
  • Architectures embarquées : afin d’en maîtriser les capacités qui sont devenues extrêmement variées et sophistiqués
  • Numérique et co-création : déterminer les exigences à explorer de manière prioritaire dans un cadre d’innovation par le numérique, afin d’identifier rapidement les bons "minimum viable products"

Équipements

Le CETIC propose une plate-forme informatique polyvalente permettant le test et le prototypage de solutions basées sur des infrastructures « cloud native », des outils d’exploitation de données, l’internet des objets.