L’expertise du CETIC continue à être reconnue au niveau européen

Nouveaux projets européens du CETIC

L’expertise du CETIC continue à être reconnue au niveau européen

Nouveaux projets européens du CETIC

En 2013, le CETIC a participé au montage de quatre projets financés par la Commission européenne. De manière stratégique le CETIC s’est non seulement impliqué dans des projets de Recherche et Développement (R&D) en TIC, mais a également voulu participer à des projets R&D dans d’autres domaines où les TIC commencent à occuper une place centrale, comme en Sécurité par exemple. Donc, en plus des deux projets POLCA et ASCETiC financés dans le cadre du programme R&D dans les TIC, le CETIC contribue aussi à REDIRNET et EVIDENCE, deux projets repris dans le programme R&D en Sureté et Sécurité.
Ces quatre projets permettront au CETIC d’améliorer ses technologies afin de continuellement renforcer la qualité de ses services aux entreprises wallonnes. Les technologies développées seront conçues pour une interopérabilité avec les technologies d’autres acteurs européens importants. En se basant sur les technologies du CETIC, les entreprises wallonnes pourront donc plus aisément s’intégrer dans des partenariats commerciaux européens et internationaux.

Les quatre projets européens auxquels le CETIC participe permettront d’améliorer les expertises et technologies suivantes :

  • Exploitation de plateforme hardware programmable pour un gain de performance important dans le temps de calcul (POLCA)
  • Réduction de consommation énergétique des solutions logicielles s’exécutant dans les nuages - Gestion d’infrastructures de Cloud (ASCETiC)
  • Interopérabilité des données afin de permettre l’échange d’informations entre les systèmes utilisés par les premiers intervenants lors de situations d’urgences telles que les accidents industriels et autres interventions où la sureté des citoyens est en cause (REDIRNET)
  • Construction d’un prototype logiciel qui facilitera l’échange d’informations judiciaires entre états-membres en s’assurant que les procédures suivies sont en accord avec les lois des états impliqués et que les données sont recevables dans les cours de justice impliquées (EVIDENCE)

Grâce à son implication dans ces quatre projets, le CETIC produira des technologies utiles aux entreprises wallonnes dans les situations suivantes :

  • De plus en plus de solutions customs requièrent la maîtrise de méthodes de co-développement hardware et software. Grâce aux plateformes de hardware programmable, il est maintenant possible de pousser une partie de l’intelligence d’un système dans son hardware. Néanmoins, le processus de développement qui permet de facilement distribuer une partie de la logique au niveau du hardware et de rendre ce hardware communicant avec le reste du système reste compliqué. Dans le cadre du projet POLCA, le CETIC continuera à faire avancer et à automatiser sa méthodologie de développement dont les bases ont été proposées dans le projet PSOPP.
  • Avec les architectures orientées services et la possibilité de déploiement dans le Cloud, les TIC vivent une révolution dans la distribution de solutions logiciels où il devient possible de vendre des services logiciels plutôt que des produits logiciels « off the shelf » ou développés sur mesure. Afin de pouvoir exploiter ce nouveau mode de distribution, les solutions logicielles doivent impérativement être écrites de manière modulaire. Dans le cadre d’ASCETIC, le CETIC développera des outils qui permettront aux analystes, architectes et développeurs de logiciels de modéliser et développer leurs solutions sur base de patterns logiciels adaptée au Cloud en s’assurant aussi que ces solutions réduiront leur consommation énergétique.
  • Dans le projet REDIRNET, le CETIC a la responsabilité de développer la couche logicielle qui permet l’intégration de données hétérogènes en se reposant sur leur sémantique. La technologie implémentée par le CETIC sera démontrée dans le secteur de la sureté et l’échange d’informations entre les différents corps intervenants dans les situations de crises comme pour la police, les pompiers, les hôpitaux, les ambulances, les services de sécurité d’usine et autres unité de production. Néanmoins, la technologie du CETIC développée pendant REDIRNET sera transposable dans d’autres domaines devant gérer des sources de données hétérogènes.
  • Dans le projet EVIDENCE, le CETIC modélisera les processus légaux sur base d’un moteur de workflow pouvant gérer la consommation des ressources ainsi que les cas exceptionnels où le flux des actions n’avaient pas été prévus a priori. La technologie de modélisation de workflow et le moteur d’exécution seront démontrés dans le cadre du domaine légal et judiciaire mais la technologie sous-jacente sera générique et pourra donc être utilisée dans d’autres secteurs devant gérer des activités sur base d’un ensemble de ressources limitées et pouvant exceptionnellement exhiber un comportement imprévisible dans l’ordonnancement des activités à exécuter.

POLCA et ASCETIC ont respectivement commencé en septembre et octobre 2013 et dureront trois ans alors que REDIRNET et EVIDENCE débuteront en février 2014 pour une durée de deux ans et demi.
Plus d’informations sur notre site web à propos de POLCA et ASCETiC.
Les pages de REDIRNET et EVIDENCE seront publiées en février dès leur commencement.