Intégration d’OpenStack avec ComodIT

Gérer votre Cloud privé depuis un orchestrateur sur le Web

Intégration d’OpenStack avec ComodIT

Gérer votre Cloud privé depuis un orchestrateur sur le Web

Le CETIC travaille sur le Gestion d’infrastructures de Cloud, et en particulier avec OpenStack. La société Guardis, avec laquelle le CETIC a travaillé sur le projet ComodIT, propose d’administrer son infrastructure via son interface web my.comodit.com. Un connecteur développé par le CETIC permet aujourd’hui de gérer un Cloud OpenStack depuis l’interface de ComodIT. Il s’agit là d’une des premières étapes du nouveau projet goCloud pour accompagner les entreprises dans leur passage vers le cloud computing.

Un administrateur système voudrait toujours pouvoir configurer ses machines sans même devoir s’y connecter. Cet aspect est l’un des nombreux thèmes de l’administration système que ComodIT couvre. Il s’agit d’un logiciel développé par la société Guardis, à Liège, avec laquelle le CETIC collabore depuis longtemps. Ce logiciel vous permet de pouvoir contrôler une infrastructure de machines (qu’elle soit dans votre datacenter, chez un hébergeur ou chez Amazon EC2) à partir d’une interface web unifiée : my.comodit.com.
Vous souhaitez déployer votre site web ? Ouvrir le même port sur tous les serveurs de base de données ? Répliquer tout votre environnement de développement dans le cloud d’Amazon EC2 ? ComodIT vous permet de faire tout cela depuis la même interface web, sans même avoir à vous connecter sur l’une des machines.

Dans le cadre du nouveau projet GoCloud, visant à aider les PME wallonnes à migrer leurs applications vers le cloud computing, le CETIC a choisi de mettre à profit son expérience d’OpenStack pour proposer un plugin connectant ComodIT avec ce gestionnaire de Cloud IaaS qui a le vent en poupe depuis plus de 2 ans. Mais comment ça marche ?

OpenStack propose une API très riche qui permet de contrôler toutes les opérations sur les VM (création, renommage, effacement...) depuis des requêtes REST.
ComodIT propose un service (démon ou daemon en anglais) qui se connecte à my.comodit.com et permet de contrôler l’infrastructure dans laquelle ce service est exécuté. C’est-à-dire que si vous intallez ce service Comodit sur un serveur chez vous, vous pourrez alors administrer ce serveur depuis le site en ligne.
L’idée du plugin du CETIC consiste donc à développer un connecteur qui vient se greffer au service de ComodIT, et qui renseigne comment manipuler les VM de votre cloud OpenStack.
Les quelques captures ci-dessous vous démontrent à quel point ceci est rendu facile.

La première étape consiste à nommer la machine qui doit être démarrée.

La seconde permet de choisir la plateforme. C’est ici qu’il s’agit d’indiquer à ComodIT que cette VM sera démarrée sur l’infrastructure OpenStack. On peut ensuite choisir la taille de la VM (tiny, small, medium, large…) ainsi que la clef publique SSH qui sera injectée au démarrage de la machine. Cette clef permet d’assurer qui sera le seul à pouvoir se connecter à cette nouvelle VM.

Enfin, on opte pour le système d’exploitation de son choix, ainsi que quelques paramètres qui lui sont propres.
En quelques clics, une nouvelle VM démarre alors sur un Cloud personnel grâce au connecteur ComodIT-OpenStack qui fait le reste du travail.

Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez plus d’information, n’hésitez pas à contacter Michael Van de Borne par mail.