Accueil > FR > Actualités > Blog > Gérer des événements imprévus au sein de processus complexes

Gérer des événements imprévus au sein de processus complexes

BEM - Business Event Manager

Le projet BEM vise à minimiser les conséquences liées à des événements imprévus au sein d’une organisation, grâce à l’implémentation simplifiée d’une gestion de flux intelligente permettant de résoudre des situations complexes ou inattendues de manière optimisée et à moindre coût.

Face à la complexité croissante des processus métiers, de plus en plus d’organisations font désormais appel à de la modélisation et de la gestion informatisée de workflows (flux de travail) afin de mieux appréhender et maitriser l’ensemble des tâches à accomplir ainsi que les différents acteurs impliqués dans la réalisation de ces processus.

A l’heure actuelle, divers langages et outils permettent, d’une part, de rendre compte de l’agencement et de l’exécution des différentes tâches, ainsi que des contraintes liées aux personnes y participant (aspect monitoring), et d’autre part, de fournir de l’aide à la prise de décision lors de situations offrant plusieurs alternatives acceptables (aspect pilotage). Toutefois, ces solutions restent limitées, notamment en termes de gestion de ressources au sens large (typiquement pour tout ce qui concerne les consommables) ainsi que pour la gestion d’événements inattendus, pour lesquels il n’existe pas de marche à suivre pré-définie.

C’est dans ce contexte et dans le cadre du Pôles de compétitivité (Logistics in Wallonia) que le projet BEM vise à développer et valider une nouvelle approche permettant de gérer des événements inattendus au sein d’un ensemble de workflows en cours d’exécution.

Le projet s’intéresse plus particulièrement aux milieux du transport et de la distribution, bien que les principes développés soient généralisables à d’autres secteurs d’activité. Un premier exemple d’application concerne la gestion d’une flotte de camions frigorifiques, où lorsqu’une panne de camion se produit, la reprise en charge des marchandises doit s’organiser rapidement en fonction des autres camions à disposition (proximité, volume disponible, itinéraires programmés, ...). Un cas plus critique concerne la gestion d’un aéroport en cas de crash : dès que possible, l’intervention des secours doit être organisée, les vols entrants prévus doivent être re-routés ou re-planifiés, la réparation des infrastructures endommagées doit être lancée, etc. Au delà des événements critiques bien connus, il faut également pouvoir gérer tout autre événement non initialement prévu et pouvant perturber des processus en cours d’exécution.

Pour gérer de telles situation, un méta-modèle défini par le CETIC permettra de documenter précisément les workflows usuels, y compris en termes de ressources, d’événements et d’exceptions connus. Les exécutions de ces workflows seront alors couplées à un moteur intelligent tenant compte des ressources disponibles en temps réel afin de proposer des procédures d’urgence pour faire face à ce type d’événements problématiques et rétablir une situation acceptable dans les plus brefs délais.

Pour plus d’information sur la page CETIC du projet BEM