CETIC partenaire technologique des entreprises en eHealth

CETIC partenaire technologique des entreprises en eHealth

Depuis près de 3 ans le CETIC a développé une expertise de pointe dans le domaine de la télémédecine et de la santé en ligne. Le CETIC a établi un solide réseau de partenaires dans ce domaine, à la fois en Wallonie, mais également au niveau européen via le projet FP6 OLDES. En soutien aux besoins des entreprises wallonnes en la matière, le CETIC compte relever plusieurs défis-clefs de la recherche dans ce domaine dans les prochaines années !

Un ancrage européen : le projet OLDES

Débuté en janvier 2007, le projet OLDES (Older People e-Services at Home) adresse la problématique du suivi médical et social des personnes âgées à domicile. Le CETIC est responsable des développements de la plateforme interactive pour personnes âgées et contribue en particulier à la mise au point des appareils médicaux communicants et du système de communication VoIP. Cette position lui confère une excellente visibilité sur les solutions développées au sein de ce projet qui possède un important potentiel d’exploitation en Belgique et en Wallonie.

Des partenariats locaux

Partenaire de la société Vitalsys, un des leaders belges de la distribution et du développement de solutions de télémédecine, le CETIC accueille en ses locaux Vitaltronics, une filiale de Vitalsys, qui a pour activité principale la conception d’appareils médicaux communicants innovants, base pour des solutions et des services de télémédecine toujours plus performants. Ceci renforce la position du CETIC dans le domaine de la télémédecine. Le CETIC, en tant que centre de recherche appliquée va collaborer avec Vitaltronics pour le design et le prototypage d’appareils médicaux communicants.

Le CETIC collabore aussi avec Belgacom dans le cadre de tests d’un système de vidéophonie, pour un usage adapté à plusieurs catégories de personnes (âgées, malades, sourdes). Le CETIC conduit en particulier un projet pilote de centre relais vidéo en partenariat avec le service d’interprétation des sourds de Wallonie.

Le CETIC est également membre de la plateforme eHealth d’Agoria et s’implique dans les activités de la plateforme fédérale BeHealth.

Des défis majeurs à relever

Fort de cette expérience, le CETIC a pour objectif de continuer à répondre à plusieurs défis importants de l’e-Health rencontrés par les acteurs de ce domaine et en particulier les entreprises IT wallonnes développant des solutions.

  • Monitoring à distance de patients avec le support d’une interface ICT adaptée. Un facteur de succès d’une interface à domicile est sa convivialité. En particulier, certains patients, tels que les personnes âgées, requièrent le développement d’interfaces spécifiques adaptées à leurs besoins, c’est-à-dire des appareils de mesure facile a utilisé (automatique, sans fil) et des logiciels très simples à comprendre avec des interfaces aisées (télécommande, écran tactile,...).
  • Intégration de services. Il y a également un besoin d’interfaces spécifiques pour les acteurs de la santé au sens large : les médecins, les spécialistes, les paramédicaux, les diététiciens, le service de catering... afin de leur permettre de composer et d’orchestrer les services liés à chaque patient de manière harmonieuse et de produire des vues adaptées à l’état de santé de chacun.
  • Interopérabilité. La diversité des acteurs de la santé - patients, personnel médical, hôpitaux, mutuelles, sécurité sociale - a conduit à une hétérogénéité des formats de données, des protocoles et des solutions logicielles. Cette situation montre ses limites en termes d’échange et de traitement des données. Les acteurs du domaine souhaitent donc désormais que l’adoption de standards ouverts soit favorisée, ce qui passe par la constitution ou l’adaptation de normes existantes pour l’eHealth (HL7, KMEHR-BIS), ainsi que la modification ou l’évolution des solutions logicielles.
  • Traitement sémantique. Le suivi et l’étude de la santé des populations conduisent à la constitution de grandes quantités d’informations disséminées sur le territoire. Un enrichissement sémantique selon des ontologies spécifiques au domaine eHealth, à constituer ou à étendre, permettra d’améliorer leur utilisation pour l’épidémiologie, l’interopérabilité des systèmes et la représentation des connaissances médicales. L’utilisation du raisonnement sur les données médicales amène à des questions d’ordre éthique qui seront adressées.
  • Sécurité et respect de la vie privée. Le respect de la vie privée nécessite que l’on se soucie de la sécurité des données médicales. A l’heure actuelle, aucun modèle de gestion de droit d’accès ne permet de tenir compte du contexte d’accès à la donnée, de son sens (sa sémantique) et de la personne identifiée. Ainsi, un scénario permettant à un anesthésiste d’accéder aux allergies et médications du dossier médical d’un patient aux urgences n’est pas implémentable dans les modèles actuels sans lui donner accès à l’ensemble des données. Des modèles d’accès spécifiques aux données médicales doivent donc être élaborés.

Objectif de Convergence : Call 2

A l’occasion du second appel de l’Objectif de Convergence qui se clôturera en septembre, le CETIC initie un projet de recherche appliquée dans le domaine de la télémédecine (eHealth). Le résultat escompté est une plateforme intégrant et orchestrant divers services existant ou émergeant (monitoring, diététique, gestion de repas, agenda médical, médication...) avec l’objectif d’améliorer la prévention et le monitoring médical à domicile ; et ainsi de réduire les durées d’hospitalisation tout en améliorant la qualité de vie des patients.

Cette plateforme s’appuiera également sur le Centre d’Expertise en Ingénierie et Qualité des Systèmes, un projet du premier appel de l’Objectif de Convergence conduit par le CETIC. Ce centre intègre des compétences générales en matière de traitement sémantique, sécurité et certification logicielle de nombreux partenaires de recherche à travers la Wallonie.