Expertise internationale du CETIC en normes logicielles pour TPE et PME wallonne

Expertise internationale du CETIC en normes logicielles pour TPE et PME wallonne

Le CETIC et l’École de technologie supérieure (ÉTS - Canada) ont établi un réseau d’expertise international en génie logiciel afin d’aider les Très Petites Entreprises (TPE - entreprises de moins de 25 employés) actives dans le développement logiciel. En collaboration, les deux établissements qui participent aux travaux de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) en matière de génie logiciel, visent à aider les entreprises en mettant à leur disposition du matériel de formation et des guides d’aide à l’amélioration des pratiques logicielles.

Au CETIC, l’équipe de recherche en Qualité Logicielle oeuvre à ce que les TPE et les PME wallonnes accèdent facilement aux pratiques reconnues de développement afin qu’elles deviennent plus compétitives et que la satisfaction de leurs clients augmente.

Des TPE très présentes dans l’industrie du logiciel

En Europe, 85 % des sociétés du secteur des technologies de l’information (TI) comptent entre 1 et 10 employés. Au Canada, la région de Montréal comporte près de 80 % de sociétés de moins de 25 employés. Une autre étude réalisée par la Cellule Interfacultaire de Technology Assessment (CITA) en Wallonie fournit des données semblables où environ 60 % des entreprises ont moins de 5 employés. Au Brésil, les petites entreprises représentent environ 70 % du nombre total des sociétés. Finalement, en Irlande du Nord, une enquête montre que 66 % des organisations emploient moins de 20 employés.

La non adéquation des standards aux besoins des TPE

Ces TPE actives dans le développement de logiciels doivent se conformer de plus en plus aux normes internationales instaurées pour de gros projets et de grandes entreprises de développement. Ces normes s’avèrent toutefois difficiles à appliquer pour des organisations plus modestes qui n’ont ni l’expertise, ni les ressources nécessaires.
Il existe donc un besoin réel d’aider ces organisations à comprendre et utiliser les concepts, les processus et les pratiques proposés par les normes internationales ISO en génie logiciel. La Norme ISO/CEI 12207, Traitement de l’information - Ingénierie du logiciel - Processus du cycle de vie du logiciel, et son guide d’interprétation ne s’appliquent pas facilement dans les TPEs. De plus, il leur est difficile de démontrer l’atteinte de la conformité à la norme.

ISO29110 - Cycles de vie logiciel pour TPE

Pour répondre à ces problèmes et satisfaire cette demande croissante provenant des TPE, le SC7 de l’ISO en charge des normes relative au logiciel et système a mis en place en 2005 un nouveau groupe de travail (WG24). La mission de ce groupe est d’identifier quels sont les processus de développement logiciel qu’une TPE doit absolument mettre en place pour produire du logiciel de qualité et ce de façon contrôlée.

Ce travail s’est concrétisé lors de la réunion de Montréal par la production de deux déliverables principaux. D’une part, une première version de la norme contenant le modèle de processus de référence à implémenter dans une TPE qui développe du logiciel. Actuellement, cette première version de la norme est en cours de revue au niveau du SC7 et les commentaires seront revus et intégrés en mai 2008, à Berlin, lors de la réunion plénière du SC7.
D’autre part, un premier guide d’aide à l’implémentation du processus d’analyse et de gestion des exigences logicielles. Ce guide est disponible sur http://www.cetic.be/article687.html.

Le CETIC et l’ÉTS contribuent tous deux à ce groupe de travail et ont développé des guides méthodologiques afin d’aider les TPE à améliorer leurs pratiques de développement logiciel. Chaque guide se concentre sur une discipline particulière (gestion des exigences, tests, gestion de projet, etc.) et offre une information très concrète sur la manière de mettre ces pratiques en place. Ces guides proposent également des références à de la documentation libre d’accès, à des outils, des gabarits, du matériel de formation ainsi qu’à des modèles de documents (cahier de charge, plan de test, plan de projet). Ces guides sont actuellement disponibles gratuitement sur demande auprès du CETIC et de l’ÉTS.

Plusieurs associations internationales d’entreprises, d’universités et de centres de recherche ont proposé de se joindre à cette initiative. Parmi ceux-ci, le Centre de Recherche Public Henri Tudor à Luxembourg, l’Infopôle-ClusterTIC en Belgique, L’European Software Institute, la Thaïlande et la Fondation Parquesoft de Colombie qui regroupe plus de 300 entreprises de développement logiciel.

Dans les prochains mois, le CETIC et l’ÉTS, ainsi que leurs partenaires, publieront de nouveaux guides afin de couvrir l’ensemble des activités de génie logiciel qu’une TPE doit mettre en œuvre sur ses projets.

Dans un monde où un logiciel peut être développé n’importe où sur la planète, ce projet permettra aux TPE d’augmenter la performance de leurs processus de développement de logiciels et d’offrir des produits logiciels respectant le cahier de charge, le budget et le calendrier d’un client local ou d’un manufacturier international.

Pour plus d’informations : www.cetic.be

A propos de l’ÉTS

Créée en 1974, l’ÉTS est une constituante du réseau de l’Université du Québec. Spécialisée en ingénierie d’application et en technologie, elle axe ses activités sur l’enseignement coopératif et vise tout particulièrement le développement de nouvelles technologies et leur transfert en entreprise. Dès sa fondation, l’ÉTS a établi un partenariat unique avec le milieu des affaires et de l’industrie et entretient depuis des liens étroits autant avec les grandes entreprises qu’avec les PME.
Sur la scène internationale, l’ÉTS est reconnue grâce aux collaborations de ses professeurs avec des collègues d’établissements à l’étranger, à ses activités de coopération dans de nombreux pays et à ses programmes d’échanges internationaux.
Pour plus d’informations : www.etsmtl.ca