Accueil > FR > Actualités > Publications > Confrontation d’un modèle d’échange de données dosimétriques avec l’état des (...)


Confrontation d’un modèle d’échange de données dosimétriques avec l’état des pratiques franco-belges

Résumé. L’évolution des techniques de diagnostic et de traitement clinique amène à une exposition croissante des patients à des radiations ionisantes qui constituent elles-mêmes un risque pour la santé. La problématique du suivi des doses cumulées se pose donc et nécessite la mise en place de mécanismes d’échange d’information. Plusieurs protocoles (notamment DICOM, IHE-REM, HL7, KMEHR) se développent pour répondre à ces besoins mais de manière encore assez diversifiée. Cet article s’attache à évaluer l’état des pratiques sur base d’un modèle de référence de processus de gestion de données dosimétriques. Deux contextes différents sont confrontés à ce modèle : la situation en France et celle en Belgique francophone. Les écarts avec le modèle et les divergences de mise en oeuvre sont analysés afin de proposer des pistes d’évolution des systèmes existants pour, à terme, en assurer l’interopérabilité.

Abstract. The evolution of diagnostic and clinical treatments leads to increased patient exposure to ionizing radiations which are themselves a risk for the patient’s health. Dealing with the follow-up of cumulative doses requires to deploy adequate information exchange mechanisms. A number of protocols (such as DICOM, IHE-REM, HL7, KMEHR) are developing to answer those needs but their use is still quite diversified. This paper aims at assessing the state of practice based on a reference model of dosimetric data management processes. Two different contexts are confronted to this model : the situation in France and in French-speaking Belgium. The gaps with a reference model and implementation differences are analysed in order to propose possible evolution of existing systems with the
ultimate goal to ensure interoperability.