Vulgariser la technologie chez les jeunes

Intervention auprès d’élèves du secondaire

Bien que le numérique soit entré dans pratiquement tous les aspects de notre vie, paradoxalement, il s’agit d’un secteur qui attire trop peu de vocations. Il y a de nombreux préjugés et un manque d’information sur les activités concrètes liées à ce métier et son impact.
Les acteurs du secteur en sont conscients et chacun à leur échelle entreprennent des actions de communication, par exemple Digital Wallonia, le SPW-DGO6 (I love Digital, Agoria, Le Forem, etc. Le CETIC contribue également à cet effort dans la mesure de ses moyens.

Vulgariser la technologie chez les jeunes

Intervention auprès d’élèves du secondaire

Bien que le numérique soit entré dans pratiquement tous les aspects de notre vie, paradoxalement, il s’agit d’un secteur qui attire trop peu de vocations. Il y a de nombreux préjugés et un manque d’information sur les activités concrètes liées à ce métier et son impact.
Les acteurs du secteur en sont conscients et chacun à leur échelle entreprennent des actions de communication, par exemple Digital Wallonia, le SPW-DGO6 (I love Digital, Agoria, Le Forem, etc. Le CETIC contribue également à cet effort dans la mesure de ses moyens.

On dit que les jeunes d’aujourd’hui sont des "digital natives " (des enfants du numérique), pour qui la maîtrise des outils numériques serait innée, mais ce n’est pas tout à fait correct ! En effet, si il est vrai qu’ils manient le Web, le GSM et le PC avec aisance, il est aussi vrai que leurs pratiques sont en réalité concentrées autour de quelques usages précis (par exemple réseaux sociaux, musique et vidéos) et ils n’ont pas forcément conscience des mécanismes et des enjeux des mondes numériques.

Le CETIC étant un centre de recherche appliquée à la pointe des innovations et de la R&D dans le domaine de l’informatique s’investit aussi dans la promotion et vulgarisation des Technologies de l’information et de la communication auprès des jeunes

Le 28 février le Cetic était présente lors de l’évènement I love Digital, organisé par le département du Développement technologique de la Direction générale de l’Économie, Emploi et Recherche du Service public de Wallonie. Cet évènement a permis la rencontre entre les entreprises, centre de recherche et universités actifs dans la recherche ou l’exploitation de technologies d’avenir et les élèves de 5e et 6e secondaire.

Ce mardi 27 mars Jeremy Grandclaudon, chercheur senior au CETIC, a donné une présentation de deux heures à des classes de rhéto à l’institut Saint-Jean-Baptiste
La technologie et la place de l’humain dans son utilisation a été le sujet de cette présentation. Quatre axes principaux pour amener les jeunes à réfléchir sur l’impact des nouvelles technologies dans la société.

  • L’Intelligence artificielle et système expert : sommes-nous prêts à confier nos vies à du logiciel et matériel ?
  • L’éthique : La technologie est neutre, c’est la manière dont on l’utilise qui détermine son impact, négative ou positive.
  • L’actualité : Cambridge Analytica et le scandale Facebook. L’intelligence artificielle connait déjà votre personnalité et peut l’influencer.
  • Le numérique est une thématique reconnue comme « transversale », impactant toutes les activités de la société. Il ne faut pas spécialement être développeur ou ingénieur mais de nombreux autres métiers sont nécessaires dans cette industrie.

Voir en ligne : Voir la présentation