Simon Alexandre (CETIC) : gare à la “dette technique” des solutions informatiques

Regional-IT

"[...]le CETIC a mis au point une méthodologie d’évaluation des risques structurels des applications qui trouve ses sources dans la norme ISO9126 (aujourd’hui approfondie dans la norme ISO25000, aussi connue sous le nom de SQuaRE). Cette méthodologie permet d’investiguer le degré de respect de standards de développement et l’alignement par rapport aux bonnes pratiques de l’ingénierie logicielle en matière de maintenabilité, d’évolutivité, de fiabilité et de performance des applications.
Sur base de ces indicateurs, la dette technologique peut être calculée et des actions prioritaires pour la maîtriser peuvent être identifiées.
Maîtriser la Dette Technique du parc applicatif permet donc d’instaurer un dialogue entre le business et le département informatique. Ce qui, à son tour, permet d’aligner les visions des deux acteurs. Ceci permet également de mettre en évidence et de maîtriser des risques techniques qui se traduisent par des risques business et d’éviter le paiement trop tardif de la Dette Technique qui, souvent, coûte beaucoup trop cher. C’est ainsi que le département informatique pourra pleinement exécuter son rôle de support au business.[...]"
B. Doucet