Le logiciel libre pour favoriser l’interopérabilité en milieu hospitalier

l’exemple d’Orthanc en imagerie médicale

Le logiciel libre pour favoriser l’interopérabilité en milieu hospitalier

l’exemple d’Orthanc en imagerie médicale

Ce jeudi 24 septembre 2015 à 19h se déroulera la 41ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique. Le sujet de cette séance est "Le logiciel libre pour favoriser l’interopérabilité en milieu hospitalier : l’exemple d’Orthanc en imagerie médicale". L’animateur conférencier est Sébastien Jodogne (Orthanc & CHU Liège). Sébastien Jodogne, le logiciel Orthanc et le CHU de Liège ont été récompensés cette année par le Prix de la Free Software Foundation et l’Agoria eHealth Award.

Description

Au cours des vingt dernières années, l’essor puis la démocratisation des nouvelles technologies d’imagerie médicale ont mené à de profondes révolutions dans la prise en charge clinique de nombreuses pathologies, comme le cancer ou l’insuffisance cardiaque. Le volume sans cesse croissant d’images auquel tout hôpital est actuellement confronté n’est pas sans créer de nombreuses difficultés informatiques : acheminement automatique des images depuis les dispositifs d’acquisition jusque dans les logiciels d’analyse d’images, échanges inter- et extra-hospitaliers, anonymisation des données…

Face à ces besoins impérieux de la collectivité et face au manque d’offres commerciales adaptées, le Département de Physique Médicale du CHU de Liège a décidé de concevoir un produit informatique innovant et de qualité industrielle. Ce logiciel, nommé Orthanc, est un serveur d’imagerie médicale léger, robuste et versatile. Orthanc a la particularité d’être un logiciel libre : tous les hôpitaux du monde peuvent donc l’utiliser librement, selon une démarche universitaire, collaborative et ouverte.

L’exemple d’Orthanc montre que le logiciel libre permet d’amener une meilleure indépendance technologique des services médicaux face à leurs fournisseurs. De manière plus générale, les standards ouverts du domaine de la santé (tels que FHIR et DICOM) et leurs implémentations libres de référence sont des outils essentiels pour créer une interopérabilité maximale entre écosystèmes propriétaires dans le milieu médical, au bénéfice de notre système de soins de santé. En outre, bénéficier d’une telle interopérabilité est une énorme opportunité pour stimuler notre tissu industriel en santé électronique, ainsi que pour garantir les libertés numériques des patients.

Informations pratiques

Lieu de cette séance : CHU Ambroise Paré, Auditoire Leburton. Boulevard Kennedy 2 à 7000 Mons. Cf. accès et sur la carte OSM.

La participation est gratuite et ne nécessite que votre inscription nominative, de préférence préalable, ou à l’entrée de la séance. Merci d’indiquer votre intention en vous inscrivant via ce lien. La séance sera suivie d’un verre de l’amitié.

Les Jeudis du Libre à Mons bénéficient aussi du soutien des partenaires : CETIC, Normation, OpenSides, MeaWeb, NextLab, Phonoid et Creative Monkeys.

Si vous êtes intéressé(e) par ce cycle mensuel, n’hésitez pas à consulter l’agenda et à vous inscrire sur la liste de diffusion afin de recevoir systématiquement les annonces.

Pour rappel, les Jeudis du Libre se veulent des espaces d’échanges autour de thématiques des Logiciels Libres. Les rencontres montoises se déroulent chaque troisième jeudi du mois, et sont organisées dans des locaux et en collaboration avec des Hautes Écoles et Facultés Universitaires montoises impliquées dans les formations d’informaticiens (UMONS, HEH et Condorcet), et avec le concours de l’A.S.B.L. LoLiGrUB, active dans la promotion des logiciels libres.