Accueil > FR > Actualités > Blog > La technologie eHealth en réponse aux défis des soins de santé (...)

La technologie eHealth en réponse aux défis des soins de santé belges

La Belgique, et en particulier la Wallonie, est face à des défis majeurs concernant les soins de santé et la façon de les fournir. En effet, une profonde mutation de la population et l’évolution des pathologies affectant celle-ci engendrent des difficultés de prise en charge des patients dans le système actuel nécessitant de repenser la manière de fournir les soins. Cette réflexion a été récemment menée par le CETIC en termes d’innovation technologique nécessaire pour répondre à ces enjeux.

Améliorer la prise en charges des patients

Ainsi, la population est face à un vieillissement considérable. Les personnes âgées de 65 ans et plus représenterons plus de 30% de la population d’ici à 2050. Cet effet est accompagné du développement de diverses pathologies chroniques (diabète, problèmes cardio-vasculaire, ...) nécessitant un suivi proche du patient et souvent la prise en charge de multiple pathologies.

Cet accroissement de volume de prise en charge de patient est malheureusement accompagné d’une pénurie de l’effectif soignant nécessaire ainsi qu’une infrastructure matérielle insuffisante. Dès lors, des solutions innovantes doivent être trouvée afin de solutionner cette problématique.

Dans ce contexte, plusieurs projets eHealth ont vu le jour en Belgique dans l’optique de moderniser les soins de santé et les préparer à affronter ces défis. Plus particulièrement en Wallonie, le "Réseau Santé Wallon", acteur clé dans la modernisation des soins de santé avec une orientation appuyée vers les nouvelles technologies, propose une solution d’échange de dossier médicaux entre hôpitaux et à terme aussi à destination des médecins généralistes. L’objectif des différentes initiatives est de réaliser un meilleur suivi du patient grâce à une communication, entre praticiens, plus efficace. Il est inutile de rappeler, dans le même ordre d’idée, le projet de dossier médical électronique dont l’exploitation offrira à terme, non seulement des services de meilleure qualité pour le patient, mais aussi des possibilités accrues de nouveaux services de soins de santé.

En parallèle, le marché des soins de santé a vu apparaître de nouveaux opérateurs privés offrant chacun des services et produits diversifiés. Ainsi en Wallonie, plusieurs PMEs (Polymedis, Neurotech, ...) offrent des produits et services à destination du secteur des soins de santé. En plus de ces entreprises, de grands groupes tels que Microsoft et Google investissent dans des solutions technologiques tels que le Health Vault de Microsoft et Google Health. Ces solutions permettent à un particulier d’héberger ses informations médicales et de les partager avec d’autres personnes. Une interconnexion de ces solutions avec le reste des services disponibles offrirait énormément d’opportunités permettant de fournir des services logiciels spécifiques exploitant l’information disponible. Ces différents exemples d’opérateurs privés sont illustratifs d’une tendance annonçant l’avènement d’une société de services de soins de santé et bien sûr un marché économique qui lui est lié.

Aucune de ces initiatives n’adresse le problème de prise en charge prolongée à domicile des patients en investiguant les possibilités de coordination automatique des processus (ordonnancement des actes médicaux, et mise en place des soins à domicile) qui aujourd’hui sont essentiellement manuels, faiblement intégrés et qui dépendent essentiellement des médecins et des patients (ou de leur famille). Les nouvelles technologies et en particulier les TIC, offrent de nouvelles possibilités d’« orchestration » avancée de certains processus complexes grâce aux technologies orientées service (SOA/SOI).

Défis liés à une plateforme de prise en charge à domicile des patients

C’est pourquoi, le CETIC avec différents partenaires, a proposé un projet visant le développement d’une plateforme technologique permettant la prise en charge du patient à son domicile dans le contexte de multiples pathologies chroniques.

Divers challenges seront relevés afin de pouvoir offrir une solution effective à la problématique de prise en charge des patients à leur domicile.

Ainsi, le premier défi technologique sera de fournir des mécanismes d’orchestration et d’agencement de services à destination du patient afin de pouvoir lui proposer une réponse de prise en charge à domicile. Par exemple, il sera possible de proposer au patient diabétique un service de repas diététique à domicile sur base de service existants : conseil de diététique et repas à domicile. Cette possibilité d’agencement et d’orchestration permettra de pouvoir fournir une réponse adaptée de prise en charge dans chaque contexte particulier du patient. Le médecin généraliste jouant un rôle central dans la proposition d’une prise en charge.

De plus, il sera nécessaire d’étudier le moyen de fournir des interfaces « homme/machine » adaptables au patient permettant l’interaction de celui-ci avec la plateforme de prise en charge à domicile. Cette étude considérera aussi la possibilité de fournir des interfaces au travers d’objets communs utilisés par le patient. Par exemple, une personne âgée pourrait interagir avec la plateforme sur base d’un périphérique adapté plutôt que d’utiliser un ordinateur.

Ensuite, il faudra résoudre un ensemble de problématique permettant l’interopérabilité des systèmes existant. En effet, pour effectuer le suivi du patient nécessaire à sa prise en charge, il sera nécessaire de faire communiquer un ensemble d’appareils médicaux avec la plateforme. Par exemple, un glucomètre pourra transmettre des données sur la glycémie du patient pris en charge. De même, un ensemble de systèmes de fournisseurs de services doivent pouvoir communiquer avec la plateforme. Ces différents aspects d’interopérabilité seront également étudiés au sein du projet.

Enfin, des aspects transversaux seront aussi étudiés afin de pouvoir déployer aisément la plateforme en situation réelle. Ainsi, les aspects relatifs à la sécurité des données, aux contraintes légales et économiques seront aussi analysés.

Nécessité d’un ancrage concret

Au terme du projet, trois démonstrateurs seront réalisés. Il s’agira de supporter trois scénarios de prise en charge à domicile du patient. Ainsi, un premier démonstrateur concernera le cas du diabète mettant en évidence une grande complexité de prise en charge. Le second scénario concernera la prise en charge de patients parkinsoniens. Enfin, le dernier scénario sera un scénario d’intégration montrant la prise en charge d’un patient dans le cas de plusieurs pathologies.

Au travers de ce projet, le CETIC et ses partenaires compte démontrer qu’il est possible de fournir une réponse technologique permettant de résoudre le problème de prise en charge des patients au travers de la modernisation des soins de santé.