Ingénierie des exigences

Le département SSE dispose d’une expertise pointue sur les techniques d’élicitation des exigences, depuis des techniques légères (telles que l’utilisation de templates et de méthodes rapides de spécification comme par exemple la méthode Volere) jusqu’à des des spécifications semi-formelles ou formelles (KAOS, UML). Le département maîtrise également de nombreux outils liés à l’ingénierie des exigences et est régulièrement amené à conseiller les entreprises en la matière.

L’expertise du CETIC en matière d’ingénierie des exigences porte sur la conception de cahier de charges de système élaboré par exemple pour des organisation au fonctionnement complexe : parlement, administrations hôpitaux, communales/régionales, etc.

La spécificité de l’expertise du CETIC est sa capacité d’analyse d’un domaine dans sa globalité avant d’aborder les responsabilités confiées au logiciel et de dériver les aspects fonctionnels et non-fonctionnels en fonction des objectifs du système. A cette fin le CETIC utilise et combine diverses techniques (entretiens ouvert/fermé, modélisation métier, cas d’utilisation), notations (textuelle, UML, objectifs) et outils du marché (ARIS, Enterprise Architect, Objectiver...).

1. Inventaire des exigences. Il s’agit ici d’une activité de modélisation de votre domaine au niveau de l’existant, structuré sur base de l’identification des objectifs et leur mise en perspective dans le système actuel et dans une évolution ultérieure. Le CETIC utilise une méthodologie riche permettant de structurer ces exigences afin de garantir une vue complète, consistante, robuste, traçable et testable ultérieurement.

[Voir notre success story sur l’analyse comparatives du Parlement de la Communauté Française et du Parlement Régional Bruxellois]

2. Rédaction ou accompagnement à la rédaction d’un cahier de charge. Cette activité se situe dans le cadre de l’émission d’une offre de réalisation. Sur base sur le point précédent pour définir précisément les exigences qui feront l’objet de l’offre, les responsabilités des divers acteurs impliqués, expliciter les hypothèses de travail et préciser les critères d’acceptance.

3. Validation et vérification de systèmes dès le stade du cahier des charges. Cette activité se situe dans le cadre de systèmes complexes, critiques pour un ou plusieurs aspects et exigeant une grande qualité dès les premiers stades de la conception et en particulier du cahier des charges. Le CETIC déploie ici sa compétence en modélisation formelle afin de préciser rigoureusement les propriétés à satisfaire à divers niveaux de descriptions (propriétés de sécurité globales, propriétés spécifiques à certains composants) et effectuer dès ce stade des activités de :

  • validation en générant des animations graphiques que des utilisateurs finaux non experts peuvent confirmer ou commenter.
  • vérification, permettant de prouver formellement que le système est consistant et complet par rapport aux exigences critiques, ce qui est fondamental pour la suite de la conception.
    Cette activité est basée sur un atelier logiciel développé au CETIC.