Gestion de la connaissance

Le capital intellectuel est particulièrement vital dans le cadre du développement logiciel. Pour être compétitive, pouvoir capitaliser sur ses acquis est important. Mais les techniques et outils de gestion de la connaissance sont souvent inaccessibles aux PME à cause de leur coût élevé (licence, ressources nécessaires à leur mise en oeuvre).

Le CETIC a développé une expertise spécifique en gestion de la connaissance IT couvrant les techniques (ou écoles) les plus adéquates pour les PME, sur base d’une enquête menée au sein du projet de recherche EXTRA. Cette expertise couvre les approches suivantes :

  • Approche système : elle utilise un système d’information (souvent une base de connaissance, un intranet, ou un wiki) pour y enregistrer la connaissance sous forme d’articles. Il est ensuite possible de questionner le système. Les techniques proposées sont les suivantes :
    • T1. Comment mettre en place des bases de connaissance (Knowledge Repository) ;
    • T2. Comment transférer la connaissance de projets terminés en utilisant un journal de projet (Project Diary).
  • Approche processus : elle se base sur la rédaction de procédures à suivre pour réaliser les tâches nécessaires à la bonne réalisation des activités de l’entreprise. (cfr. ISO 9001). Les techniques proposées sont les suivantes :
    • T3. Comment réaliser rune revue de projet efficace (Project Retrospective) ;
    • T4. Comment mettre en place des procédures en vue de faciliter leur adoption (Process Guides) ;
    • T5. Comment gérer l’information utile d’un projet à l’aide d’une carte mémoire de projet (Project Memory Card) ;
    • T6. Comment améliorer un produit via des enquêtes chez les clients (Client Scene Investigation).
  • Approche organisationnelle : elle exploite le réseautage (networking) inter ou intra-entreprise. Il s’agit bien souvent de mettre en place des groupes de discussion dans lesquels les membres partagent leurs expériences et présentent des sujets en rapport avec leurs domaines d’intérêt. Les techniques proposées sont les suivantes :
    • T7. Comment améliorer l’échange de connaissance grâce à un facilitateur (Knowledge Broker) ;
    • T8. Comment partager l’expérience via des réunions d’informations (Informational Meetings).
  • Approche spatiale : elle agence l’environnement de travail afin de susciter et d’encourager les échanges. Il s’agit souvent de créer des pièces dédiées aux discussions informelles, ou d’installer une machine à café où peuvent naître des discussions, des idées voire des projets pour l’entreprise. La technique proposée est la suivante :
    • T9. Comment utiliser des tableaux blancs pour partager la connaissance dans les petites équipes (Visual Boards).

Service d’aide à la mise en place de techniques de gestion de connaissance. Le CETIC aide les entreprises à choisir et mettre en oeuvre les techniques de gestion de la connaissance les plus adaptées à leur contexte. A cette fin, le CETIC a développé un outil d’évaluation qui permet d’évaluer les pratiques de l’entreprise selon trois axes de la gestion de la connaissance : l’acquisition, l’enregistrement et la diffusion de la connaissance. Sur cette base des conseils concrets et un accompagnement à la mise en oeuvre sont également proposés.