Effort de développement

Estimation et optimisation

Estimer l’effort nécessaire pour un projet informatique est une tâche ardue, la plupart des projets sous-estiment généralement l’effort requis de 25% à 100%. La capacité de réaliser des estimations est néanmoins fondamentale pour permettre de réaliser une planification ou d’évaluer des offres.

Le département propose une expertise pointue en matière d’estimation d’effort de développement depuis des stades amont (cahiers de charges) mais également pour optimiser la manière de délivrer cet effort pour améliorer la qualité du logiciel délivré.

Estimation d’effort de développement

L’expertise en estimation d’effort de développement proposée s’appuie sur différentes techniques :

  • Estimation de taille fonctionnelle, sur base du cahier de charges, notamment à l’aide de méthodes telles que FPA ou COSMIC et d’une base de données statistiques de projets passés.
  • Modèles prédictifs de type COCOMO sur base du nombre de lignes de code estimé
  • Estimation d’expert du domaine des départements SST et ECS et sur base de décomposition en unité de développement (work breakdown)


Le département dispose d’une solide expertise en matière d’estimation d’effort avec la méthode COSMIC-FFP (Common Software Measurement International Consortium- Full Function Point), une méthode récente de mesure de taille fonctionnelle d’un logiciel qui s’applique dès le stade du cahier des charges. Le résultat de cette application est une valeur quantitative de la taille fonctionnelle du logiciel qui peut ensuite être convertie en estimation d’effort à l’aide de base données statistiques telles que ISBSG dont le CETIC dispose également.

Le CETIC propose régulièrement son expertise en estimation d’effort aux entreprises, en particulier en matière d’estimation de taille fonctionnelle sur base de la méthode COSMIC et de la base de données ISBSG. Ces services couvrent la réalisation d’estimations ponctuelles dans le cadre de projet interne ou d’appel d’offres, la formation à l’application de COSMIC, l’accompagnement dans le cadre de projets spécifiques, ainsi que le déploiement de plan de mesure et consultance. Voir également notre success story de mise en oeuvre chez Siemens

Optimisation du traitement de la dette technique

Les défauts présents dans un logiciel peuvent être considéré comme une dette technique. C’est-à-dire qu’ils constituent un passif dont le coût de résolution s’accroît avec le temps, donc similaire à la notion d’intérêts. La correction des défauts consommant des ressources de développement qui sont limitées, un problème qui se pose consiste à examiner la meilleure stratégie de correction pour minimiser cette dette.

Dans le cadre de ses services d’analyse de qualité de code, le CETIC peut fournir une évaluation de cette dette et proposer des recommandations d’actions sur les meilleurs stratégies à appliquer.