Comment se faire aider pour quelques centaines d’euros ? L’exemple d’ une étude d’analyseur de traffic pour Dipole Consulting.

Comment se faire aider pour quelques centaines d’euros ? L’exemple d’ une étude d’analyseur de traffic pour Dipole Consulting.

La PME Dipole Consulting a conçu un analyseur de trafic RS232 pour un équipement spécifique, mais par manque d’expérience sur un point précis, elle souhaitait une assistance pour valider le design matériel et réaliser le prototype. Les Chèques Services Technologiques lui ont permis de faire appel au CETIC simplement et rapidement.

Dipole Consulting SPRL est une PME spécialisée dans les réseaux de capteurs et offrant des services de développement, de conseil, de formation et de support technique.
Ses activités sont axées sur les aspects agronomiques et environnementaux.
Dipole Consulting est spécialiste de la collecte, de la transmission et du stockage des réseaux de terrain. Ces réseaux ont comme caractéristiques de pouvoir comporter de très nombreux capteurs, d’être très étendus géographiquement et de nécessiter des traitements embarqués. L’entreprise, dont la philosophie est "Sustainable software for a sustainable future", a développé un système de capture et de transmission pour un réseau de capteurs de terrain.

Afin de faciliter la mise au point de ses équipements, Dipole Consulting a étudié un analyseur de trafic pour lui permettre d’intercepter les trames échangées et faciliter la mise au point de ses applications. Elle a pu réaliser seule l’essentiel de l’étude - la conception matérielle de haut niveau et le développement du logiciel - mais, par manque de ressource interne, a souhaité bénéficier d’une expertise externe pour vérifier et finaliser la conception matérielle de la carte, ainsi que pour prendre en charge la fabrication et la vérification matérielle des deux prototypes qu’elle envisageait.

Les prestations entre Dipole Consulting et son partenaire potentiel présentaient le désavantage d’être fortement interdépendantes et ont donc requis une relation forte de confiance entre les intervenants.
Le CETIC a pu proposer à Dipole Consulting d’utiliser des Chèques Services Technologiques (CST). Les CST, gérés par l’Agence de Stimulation Technologique (AST), constituent un nouveau dispositif d’aide de la Région Wallonne aux PMEs. Créés fin 2008, les CST sont des chèques destinés aux PME et d’une valeur nominale de 500 €, financé à 75% par la Région Wallonne. Le dispositif permet à une PME de demander jusqu’à 40 chèques, soit 20.000 €, et ce par an, pour couvrir des prestations suivantes (voir le règlement ici pour le détail) :
-  guidance technologique élargie, essais et calculs préliminaires ;
-  étude de faisabilité technique, étude de conception et de vérification technique ;
-  transfert de technologie, adaptation des résultats de la recherche aux besoins de l’entreprise ;
-  étude et résolution de problèmes techniques ;
-  réalisation de prototype et tests ;
-  accompagnement pour la préparation de l’industrialisation.

Les prestataires agréés sont les Centres de recherche agréés par la Région wallonne (CRA) comme le CETIC, et les Centres de Recherche associés aux Hautes-Ecoles de la Communauté française.

La demande de ces chèques est très simple et rapide d’un point de vue pratique et se passe via le site spécifique de l’AST : innovons.be. Une fois que l’entreprise a contacté le centre de recherche et a obtenu un devis, l’AST donne un accord de principe en 3 jours ouvrables. Ensuite l’entreprise verse sa quote-part (25%) et l’AST lui transmet alors les CST (en 2 jours ouvrables). La prestation peut alors commencer immédiatement. Le centre de recherche prestataire doit à la fin de la prestation fournir un rapport à l’AST (rien n’est demandé à l’entreprise). La charge administrative et les délais d’exécution sont donc réduits au minimum ce qui rend le dispositif effectif même pour des toutes petites prestations, de quelques jours de travail par exemple.

D’un point de vue technique, la prestation du CETIC a consisté à analyser les schémas électriques fournis par Dipole Consulting afin d’apporter d’éventuelles corrections et de valider l’électronique de l’analyseur de trafic. Ensuite, le CETIC a étudié le placement des composants, le routage de la carte et son implantation dans un boîtier et a produit les fichiers de fabrication et d’assemblage issus de l’étude. Une fois l’équipement fabriqué, le CETIC a réalisé les tests de bas niveaux. Ces tests consistent à vérifier l’alimentation correcte de l’équipement à partir du port USB et la bonne réception des données de la liaison série à analyser. Le CETIC a mené des tests conjoints avec Dipole Consulting. Ces essais avaient pour but de valider le software, développé par Dipole Consulting, et l’analyse des données échangées sur la liaison série. Le CETIC a livré les deux prototypes ainsi que les fichiers nécessaires à la fabrication. De même pour permettre des évolutions, les fichiers sources, c’est à dire le schéma électrique et le placement routage, ont été transmis à Dipole Consulting.

La prestation a pu ainsi être réalisée rapidement et à la pleine satisfaction de Dipole Consulting, ce qui aurait été plus difficile sans le dispositif des Chèques Service Technologique.

Philippe Drugmand